Bandeau

Mars 2009 ../Images/ligne_orange


paix

Sommet de l’OTAN : Marie-George Buffet appelle à pavoiser

A quelques jours du sommet de l’Otan, la police a demandé à plusieurs habitants de Strasbourg de décrocher des fenêtres et des balcons les drapeaux « Pace » et "non à l’Otan », aux couleurs de l’arc-en-ciel.
Notre camarade Christian Grosse, dirigeant départemental du PCF, a ainsi eu droit à la visite des forces de l’ordre.
A l’évidence, le Gouvernement aimerait transformer la capitale alsacienne en un véritable bunker, en une ville forteresse ou il serait interdit de pavoiser...
Ce soir, nous lançons un appel : partout dans le pays accrochons notre drapeau à nos fenêtres, à nos balcons, nous pourrions ainsi dessiner ensemble un gigantesque arc en ciel pour la Paix et inviter à la grande la manifestation du 4 avril.

Marie-George Buffet
Secrétaire nationale du Parti communiste français
Paris, le 24 mars 2009


../Images/ligne_orange

23 mars 1943 : Henri Krasucki arrêté par la police française

La police française qui s'est vautrée dans la collaboration avec l’armée d’occupation, lui a apporté l’appui actif et efficace dont celle-ci avait besoin pour exercer sa répression. On retiendra, en particulier, le rôle des Renseignements généraux et de sa brigade spéciale n°2 (la BS2).
C'est la BS2 qui le 23 mars 1943 a arrêté Henri Krasucki. Il est torturé durant trois semaines dans les locaux de la Préfecture de police avant d'être livré à la Gestapo qui le déporte à Auschwitz.
Henri Krasucki était responsable de la commission intersyndicale juive et se chargeait en particulier de l'organisation des sabotages. Il deviendra secrétaire de la Confédération générale du travail, de 1982 à 1992.

../Images/ligne_orange

Plus fort que le 29 janvier, 8 000 manifestants au rassemblement unitaire à Lannion

Maryse Dumas, l'une des dirigeants de la CGT, déclare sur RMC que les défilés de jeudi matin avaient rassemblé 25% de manifestants "en plus" que le 29 janvier.
François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, estime que le "silence complet tant du gouvernement que du patronat" ne doit pas être la réponse à cette "journée réussie" de mobilisation nationale.
Le gouvernement doit changer de cap !

19-mars
19-mars
19-mars

../Images/ligne_orange

Supprimer le bouclier fiscal : c’est possible le 26 mars au Sénat

Dans le cadre de leur niche parlementaire le sénateurs communistes et républicains proposeront, notamment, d’abroger le bouclier fiscal, la suppression totale des «parachutes dorés» au-delà d’un certain seuil de revenus ou encore l’interdiction des stocks options.

Bachelot

../Images/ligne_orange

17 mars : réunion-débat au lycée Le Dantec (20h00)

De la maternelle à l'université, information sur les réformes actuelles du secteur éducatif
Plus de 200 personnes ont répondu à l'invitation des organisations CGT Education, FCPE, FERC-SUP, FSU-Trégor, SGEN-CFDT, SNPREES-FO et SUD Education Trégor.

../Images/ligne_orange

10 mars : Manifestation nationale des retraités cheminots

Plus de 5 000 retraités, accompagnés de délégations de cheminots actifs, se sont rendus au Ministère du Travail et des Affaires Sociales pour porter leurs revendications.
En particulier, Retour à la péréquation avec l’indexation des retraites sur les salaires - Revalorisation du minimum de pension - Relèvement du taux de la pension de réversion à 60% pour aller à 75% - Maintien des prestations maladie, maternité, décès, de leur régime spécial.

Manif-retraites-cheminots

../Images/ligne_orange

10 mars : O. Besancenot dit NON au "Front de gauche" et exclut du NPA Christian Picquet et ses amis

Front de gauche

8 mars : 6 000 au Zenith avec le
"Front de gauche pour changer d'Europe"


Le "Front de gauche" constitué par le PCF, le Parti de Gauche de l'ancien socialiste Jean-Luc Mélenchon et le courant minoritaire du NPA autour de Christian Picquet, a lancé dimanche 8 mars sa campagne pour les européennes par un meeting au Zénith de Paris.
Plus de 6 000 personnes s'étaient réunies dans la grande salle parisienne pour écouter notamment les discours de JL Mélenchon et MG Buffet.

  • "Le Front de gauche est né, le Front de gauche existe, il est votre outil pour transformer votre vie et l'avenir de l'Europe", a lancé Jean-Luc Mélenchon, appelant les électeurs à "une insurrection civique" contre les "dogmes libéraux" défendus par l'Europe actuelle.
  • Marie-George Buffet a elle présenté les dix mesures-phares de la campagne, dont l'instauration d'un salaire minimum égal à 60% du salaire moyen de chaque pays, l'interdiction des licenciements, la "nationalisation des banques qui ont failli" ou encore la régularisation des sans-papiers.
  • "Il est inenvisageable d'accepter que des intérêts de parti prévalent sur l'intérêt général du peuple de gauche" a quant-à lui déclaré Christian Picquet du NPA.

    A noter que ces 6 000 personnes n'ont pas été vues par les médias au service de la Droite et du MEDEF. Pendant ce temps, Olivier Besancenot est partout sur les ondes ! CHERCHEZ L'ERREUR !

    ../Images/ligne_orange

    5 mars : Guadeloupe, un accord historique !

    Après un mois et demi de grève générale, le collectif LKP (Lyannaj kont pwofitasyon) et les représentants de l'Etat ont signé mercredi soir à Pointe-à-Pitre un protocole d'accord appelant "à la reprise de l'activité normale".
    Le mouvement avait débuté le 20 janvier à l'appel du LKP (collectif rassemblant 49 organisations, partis et syndicats) pour une revalorisation de 200 euros sur les plus bas salaires et contre la vie chère.

    Son porte-parole, Elie Domota, a salué "une victoire, une étape". C'est "la reprise", mais, a-t-il souligné, "nous restons mobilisés dans les jours, les semaines qui viennent, parce qu'aujourd'hui c'est la lutte qui paie".

    Le MEDEF Guadeloupe a demandé à ses partenaires "d'appliquer de manière unilatérale la prime sur les bas salaires", en attendant une signature branche par branche de l'accord.

    [Voir la video de la signature de l'accord]

    ../Images/ligne_orange

    5 mars : Lannion, l'arrêté anti-OGM suspendu par le tribunal

    Le juge des référés du tribunal administratif de Rennes, saisi par le préfet des Côtes-d'Armor, a ordonné, ce jour, la suspension de l'arrêté anti-OGM pris par le maire de Lannion, le 1er octobre 2008. Cet arrêté visait à interdire, pour un an, les essais et cultures en plein champ de plantes génétiquement modifiées, sur les zones A du plan local d'urbanisme.

    Le Grenelle de l'environnement semble bien loin !

    ../Images/ligne_orange

    5 mars : La lutte des étudiants continue

    Depuis 8 h 15, les étudiants de l'IUT de Lannion filtrent la circulation au rond-point de Kernilien à Guingamp. Cette action s'inscrit dans le cadre du mouvement national contre la loi relative aux Libertés et responsabilités des universités (LRU). Un important bouchon s'est créé sur la quatre voies en provenance de Lannion et des véhicules sont bloqués sur la RN12 à l'approche de la bretelle de sortie. Les étudiants devaient repartir sur Lannion pour 10 h 30.

    [Information Ouest-France]

    ../Images/ligne_orange

    Mars 1959 : Le gouvernement chinois met fin au servage au Tibet

    Quels que furent les maux et les nouvelles oppressions introduits par le gouvernement chinois au Tibet après 1959, il a supprimé l'esclavage et le système de servage de travail impayé et mit un terme aux flagellations, aux mutilations et aux amputations comme méthodes de sanctions criminelles. Il a éliminé les nombreux impôts écrasants, commencé des projets de grands travaux et a énormément réduit le chômage et la mendicité. Il a instauré l'éducation laïque, brisant ainsi le monopole de l'éducation des monastères. Il a mis en place la distribution d'eau courante et d'électricité dans Lhassa.

    Dans le vieux Tibet, il y avait un petit nombre de fermiers qui subsistaient comme une sorte de paysannerie libre, et, peut-être, en plus, 10.000 personnes qui composaient la classe moyenne constituée des familles de marchands, de commerçants et de petits négociants. Des milliers d'autres étaient des mendiants. Une petite minorité était des esclaves, la plupart du temps des domestiques qui ne possédaient rien. Leur descendance naissait dans l'esclavage. La plus grande partie de la population rurale - environ 700.000 sur une population totale évaluée à 1.250.000 - était des serfs. Les serfs et d'autres paysans vivaient généralement un peu mieux que les esclaves. Ils n’avaient pas de scolarité ni de soins médicaux. Ils passaient la plupart de leur temps à peiner pour les lamas de haut rang, ou pour une aristocratie foncière séculière. Leurs maîtres leur disaient quelle culture produire et quels animaux élever. Ils ne pouvaient pas se marier sans le consentement de leur seigneur ou lama. Et ils pouvaient facilement être séparé de leur famille s’il plaisait au propriétaire de les envoyer travailler dans un endroit éloigné.

    Sources : Michaël Parenti, un des principaux penseurs progressistes américains actuels

    ../Images/ligne_orange

    Il faut en finir avec le blocus de GAZA et relancer le processus de paix !
    B. Obama, l'UE et la France doivent faire pression sur Israël !


    Des sanctions contre Israël !
    Solidarité avec le peuple palestinien !


    Urgence Gaza

    ../Images/ligne_orange

    Appel

    La crise financière et systémique qui déferle sur l’économie mondiale place toutes les forces de gauche européennes face à un défi : celui de se hisser à la hauteur des enjeux de l’heure, en produisant les idées et en rassemblant les forces à même de disputer aux dirigeants en place les choix stratégiques à faire pour s’attaquer aux racines du mal et changer radicalement de cap.

    [Le texte complet de l'appel, à lire/télécharger]

    Sur France Inter, répondant à une question d'un journaliste sur ce front en construction, Cohn-Bendit a qualifié cette liste de "liste d'eurosceptiques dont je me fous". Il a terminé en réaffirmant son choix pour l'Europe actuelle.
    (voir plus loin la rencontre/débat avec Giscard d'Estaing).

    ../Images/ligne_orange

    [Retour Archives]    [Archives 2009]